Zoom sur Pour plus d’informations, cliquez

Plus d’infos à propos de Pour plus d’informations, cliquez

Une addition trop salée pour le système de chauffage, une chaudière qui peine à vous fournir de l’eau tiède, des combles mal isolés, vous avez froid l’hiver et chaud l’été ? Il est temps de faire le point sur la performance énergétique de votre logement. Comment procéder pour une rénovation thermique efficace ? Avec l’aide de quels professionnels réaliser les travaux d’isolation ? Nos experts vous guident pour compléter ce projet sereinement. De réduire votre consommation énergétique et donc vos factures d’électricité et de chauffage. D’être éco-responsable, en écartant le gaspillage d’énergie. Dans une maison construite selon la RT2012 par exemple, la consommation d’énergie primaire sur les postes de chauffage, refroidissement, eau tiède sanitaire, éclairage et auxiliaires de ventilation se doit d’être inférieure à 50 kWh/m². an ( valeur moyenne ). Cette basse consommation d’énergie est possible quand la maison est particulièrement bien isolée, étanche au vent, dotée d’équipements efficaces et avare en énergie. De renforcer considérablement votre confort thermique, en hiver comme durant la période estivale, en augmentant l’isolation de votre logement, accélérant ainsi l’efficacité énergétique. De mettre en valeur votre patrimoine immobilier ( dans le cas où vous envisagez une revente de votre habitation à court ou moyen terme ), notamment à l’intérieur d’une copropriété.

Les combles perdus sont en partie non chauffée de votre demeure, située juste sous votre toit. Inhabitables en l’état, grâce à d’une hauteur faible ou de la présence de fermettes, il est toutefois important d’isoler cette pièce. En effet, les combles perdus s’avère être 30% des déperditions de chaleur de votre maison. Si vos combles sont difficilement accessibles, voire même pas du tout, nous vous suggérons de choisir le soufflage. Cette technique consiste à projeter de l’isolant sous forme de flocons directement sur le plancher, jusqu’à ce qu’il comprend la globalité de . Cette couche isolante homogène permet de lutter efficacement contre les ponts thermiques. Entre une maison agréable et une passoire calorifique, le choix est vite fait ! Et l’étape de l’isolation de combles perdus ou aménageables est indispensable dans un projet de réfection énergétique. La raison est simple : les combles et le toit s’avèrent être le premier élément d’entrée et de sortie de l’air chaud de votre maison. Mais quelle technique d’isolation choisir, avec quel matériau isolant ? Vous l’avez peut-être déjà remarqué dans votre logement : l’air tempéré a tendance à monter. Si vos combles perdus ou aménagés sont mal isolés, c’est la porte ouverte aux déperditions de chaleur ( et votre maison y gagnera le doux surnom de « passoire calorifique » ). Réaliser des prestations d’isolation permet d’éviter ces pertes d’air chaud, de réduire votre empreinte carbone et de faire des économies de chauffage ( jusqu’à 30 % d’économies sur votre facture ).

Tout simplement pour allonger la durée de vie des bois d’une maison et éviter toute dégradation intempestive. Si généralement lors d’une construction neuve, les différentes menuiseries et charpentes sont assurées pour 10 ans, au-delà, l’efficacité des produits préventifs inoculés lors de la conception perdent de leur effet. Il est donc primordial de réitérer souvent les traitements, et nous conseillons par ailleurs de ne pas toujours attendre 10 ans pour tester l’état des boiseries et réaliser les travaux, notamment en faisant réaliser un sondage pour un professionnel. L’humidité est de même un fléau pour les bois qui entraîne directement la présence des champignons et de certains termites dans les poutres. Le plus célèbre des xylophages. Organisé à l’image des fourmis ( d’où leur surnom de fourmis blanches ) en castes distinctes, avec ouvriers ( sans ailes et sans yeux ), soldats ( sans ailes ) et reproducteurs qui sont les seuls xylophages ailés. Vivent au début dans les sols. Très présents dans le sud-ouest de la france et en Corse. Ils se délectent de la cellulose contenus dans les bois ( et papiers ). Attaquent une multitude de de bois, à l’exception de quelques types tropicales. Une infestation débute généralement par les bois en bas des bâtiments et remonte jusqu’à la charpente. Le termite est difficilement détectable ( pas de larves bruyante ) avant que n’apparaissent les petits trous pour laisser passer les insectes femmes.

Assurer l’entretien d’une toiture de manière régulière vous permet d’allonger la durée de vie de votre couverture de toit. On conseille de réaliser l’entretien d’une toiture tous les deux ans, et le traitement d’une toiture tous les 5 à 10 ans aux alentours de. il est important de savoir qu’un traitement de toiture peut permettre de nettoyer les mousses, ou bien encore d’imperméabiliser la toiture. Nettoyer et démousser une toiture s’avère en effet majeur pour éviter la formation d’infiltrations d’eau. Pour être certain de l’étanchéité d’un toit, l’idéal est de bien vous renseigner sur le prix de nettoyage d’une toiture. Cette page vous livre par ailleurs de nombreux conseils sur le coût d’un traitement de toiture, ou sur les nombreuses étapes à suivre pour entretenir une toiture efficacement et compléter son entretien. Pour éviter tous ces problèmes, il est vivement recommandé de démousser le toit. Cette démarche doit se faire fréquemment pour que votre toit puisse avoir une éspérance de vie optimale. En général, le démoussage doit avoir lieu une fois par an au minimum, et ce, qu’importe les types de couverture. Il est recommandé de réaliser ces travaux d’entretien et de nettoyage au printemps pendant les jours sans pluie ni vent. tu peux démousser votre toiture en automne. Ainsi, vous pouvez en profiter pour déboucher le système d’évacuation des eaux de pluie.

On installe surtout un climatiseur pour rafraîchir les pièces du logement où l’on vit. En été, il est parfois primordiale de avoir un système de climatisation pour pouvoir supporter la chaleur et les pics de canicule, notamment pour fragiles et les personnes âgées. Si vous habitez dans des régions chaudes, comme en france , en résidence première ou bien secondaire, l’installation d’un climatiseur peut se révéler nécessaire pour votre bien-être. Il est à présent possible, grâce à un système de climatisation réversible, de disposer aussi d’un mode chauffage pour l’hiver. a part la volonté d’accroître le confort de son habitation, l’installation d’une climatisation peut être une solution pour économiser un peu d’énergie. Les climatiseurs réversibles sont beaucoup plus économiques que les modes de chauffage traditionnels. de plus, votre logement est déshumidifié et l’air est assaini. Selon le standard de climatiseur choisi ( installation climatisation monosplit ou multisplit ), la mise en place est différente. Pour la pose d’un climatiseur monosplit, l’installation est relativement courant et aisé : il est necessaire de poser les deux unités ( intérieure et extérieure ) et de les lier par un tuyau. Pour l’installation d’un climatiseur multisplit, chaque unité doit être reliée à un compresseur extérieur, l’installation est ainsi plus délicate.

Tout savoir à propos de Pour plus d’informations, cliquez